aller au menu

GAZETTE d'Auguste OCTOBRE 2004

LA GAZETTE D’AUGUSTE
Octobre 2004

«Tout pouvoir sans contrôle rend fou » ALAIN

J-P FOURNIER, Maire de NIMES :

« La parole des habitants ça apporte quoi ? »

Le Bourgeois de Calais !

Ça y est notre ex-Adjoint au personnel M. VANDEVILLE vient de retrouver sa place au sein du majestueux conseil municipal.

Après plusieurs mois de pénitence, cet honorable élu du peuple va pouvoir poser son auguste séant sur les chaises municipales, retrouver un bureau digne de sa personne.

Aura-t-il perdu sa magnifique verve ?

Sera-t-il comme beaucoup de ses collègues rentré dans le moule ?

Tout cela me désole car sur un simple claquement de doigts du Maire le voilà que revient tel un excommunié allant ventre à terre demander pardon pour pouvoir récupérer un semblant de pouvoir ou de notoriété.

Ah ! Que la vie politique est dure et cruelle !

Après la traîtrise de son président LACHAUD, le voilà à genou devant son Patron ! !

Les mauvaises langues vont bientôt l'appeler M. François VENDU A LA VILLE ...

« PATIENCE, IL CREVE »

A l'heure où l'on nous vente les mérites du développement de l'Agglomération Nîmoise, si tant est que cela soit vrai, l'Aéroport continue sa descente infernale.

A la sauce de l'incompétence des politiques locaux, l'indescriptible président de la CCI, trouve quelques propos rassurants: « il fautse montrer patient ».

Il est vrai que les 1,5 millions d'euros par an ne sortent pas de sa poche, mais de la CCI, ceci explique cela.

Quant aux explications et autres exégèses... blablateries !

LETTRE OUVERTE

A Georges FRECHE,

Par hasard, on constate que le logo de la Région, à savoir la croix occitane a disparu des documents officiels pour être remplacé par ce que la rumeur nomme des soleils ?

Notre inculture irait-elle jusqu'à ignorer que le Languedoc a été peuplé par les Incas, ceci pourrait donc expliquer cela ?

On vous demande d'avoir l'amabilité de nous préciser à quel titre, sans concertation, et à la lumière de quelle doctrine le logo précédent a pu disparaître au profit de signes pour le moins cabalistiques ?

Parti Régionaliste Occitan et Catalan


A Jean-Paul FOURNIER

Maire de Nîmes

Monsieur,

La lecture -de la presse nous apprend que vous avez décidé, une fois de plus de manière intempestive de lever l'impôt sur l'espace public, à savoir qu'il y aura l'installation de parcmètres dans des zones ou ils n'existaient pas Rue Vincent Faïta, Rue de la Biche, Rue Sully, Rue Fernand Pelloutier (réf. MIDI LIBRE du Lundi 5 janvier 2004).

Vous n'êtes pas sans méconnaître le tort que vous avez causé au centre ville par la généralisation de cette fiscalité indirecte.

Les ménages à faibles revenus auront désormais à assurer grâce à vos bons soins des dépenses complémentaires particulièrement injustes et injustifiées.

Votre acharnement à perturber le fonctionnement du centre ville est à présent érigé en institution.

Christophe PLAN Daniel LAURIOL Christian LACOUR-OLLE

IN MEMORIAM

Le projet Carré Sud c'est une surface totale de

28.000 m2 dont :

  • Equipement de la personne : 12.425 M2 : 44 %
  • Equipement de la maison : 8.7 11 m2 :31 %
  • Culture loisirs : 6.867 M2 : 25 %

Qui pourra dire à la lecture de ces chiffres que le Maire de la Ville de Nîmes n'a pas aidé avec efficacité « au plombage des commerces du centre ville » ?

« IL NE SERA PAS POSSIBLE» D'ARGUMENTER » SIC

Telle sera la philosophie que compte appliquer l'indescriptible Popaul Fournier «Maire de tous les Minois » et de préciser: « A mi-mandat, il me semble qu'il est important de savoir comment les Nîmois comprennent ma démarche ».

Sacré Popaul, toujours aussi candide, il lui suffit d'écrire à La Gazette et il aura un aperçu.

Au fait ! Combien coûte cette « Lapalissade » ?

NOYADE :

Popaul qui ne voulait pas communiquer le rapport annuel du délégataire de l'eau et de l'assainissement a été prié de le faire sur injonction de la CADA.

Après avoir été relancé par le Président d'UNIR (Daniel LAURIOL) Jean-Paul FOURNIER a fait parvenir le rapport de l'eau mais pas celui de l'assainissement, qui comme par hasard possède le plus d'éléments pouvant être exploités dans le cadre de recours administratifs. Curieux non ?

L'affaire de l'eau continue et vient à présent d'atteindre la « profondeur » de 90 recours devant le Tribunal Administratif

Attention à la noyade !

CONTAGION :

Popaul s'est fendu très récemment en adhérent de l’UMP en co-signant une belle lettre en faveur de Nicolas SARKOZY, quant à sa présidence potentielle de l'UMP.

De quoi ne pas ravir Chirac mais à contrario ravir Lachaud qui s'était fait traiter de traître par rapport à Bayrou.

Quand on vous le disait que c'est contagieux.

INSOLITE :

Qu'aurait pu penser les commerçants aujourd'hui disparus grâce aux bons soins de la concurrence causée par les grandes surfaces, qu'un Directeur aujourd'hui inquiet contre Carré Sud et qui menace son propre business puisse à présent défendre le petit commerce ?

Et mieux encore de trouver des adeptes ou des innocents pour aller manifester

Fabuleux non ?

MINISTRE RAYONNANT :

Oublié la canicule et ces « 15.000 départs », le Ministre entouré d'élus de la majorité et accompagné de quelques sifflets d'opposants est venu caracoler sur ses ergots, non sans y aller de son petit coup de ciseaux opérés sur le ruban d'inauguration.

Brave homme repentant ? Sincère ou inconscient qui a plaidé pour des réformes autorisant le renouvellement d'un parc hospitalier. Il fallait le faire, plus cynique que moi tu meurs ? Mais où sont donc les responsables de l'été, responsables mais pas coupables ou responsables et incapables ? Ou les deux ?

LE PARCMETRE D’0R :

A grands battements d'ailes Popaul l' poursuit sa quête infernale à la recherche de financements pour ces projets... « Popolesques ».

Après la pose de « bittes » qui ne font pas entrer en érection les commerces du centre ville, après la nouvelle gabelle liée au stationnement les parcmètres nouveaux vont arriver: Rue Vincent Faïta, Rue de la Biche, Rue Sully, Rue Fernand Pelloutier, etc...

A vos bourses pour la plus grande gloire des finances municipales !

ARCHEOLOGUE :

Le grand public ne le sait pas, mais l'actuel président de Chambre de Commerce et d"Industrie, M. VOLPILIERE possède des talents d'archéologue, en effet, il y a quelques mois, ce dernier c'est mis en quête de recenser les entreprises familiales centenaires.

Bilan : « Il reste pas grand caouse ! »

Tous passés à la trappe et laminés au fil des décennies.

Aussi fort de ce triste constat, n'hésite-t-il pas à enfoncer le clou vers la chute finale en autorisant l'extension des grandes surfaces.

Ainsi certaines d'entre elles, 30.000 ml supplémentaires après Grand Sud, vont rentrer dans la catégorie « Jurassik parc » quel archéologue ce Volpilière.

Chapeau bas Messieurs !

SUPER POPAUL :

Plus fort qu'un Maire qui a installé les supermarchés il y a 30 ans, plus fort que Bousquet qui a développé, plus fort que Clary qui hélas a continué, Popaul lui hypertrophie de manière durable et anticipe l'avenir avec 28.000 M2 nouveaux de surfaces commerciales, ça c'est du boulot !

Fini les petits commerçants geignards qui partiront à la retraite de manière anticipée.

Mieux vaut encaisser la Taxe Professionnelle de grands groupes, c'est plus facile au niveau des écritures car il y en a moins à passer.

Quand on vous le disait que cet homme est un sacré comptable !

OFFICE DU TOURISME :

L'Office du Tourisme, jadis bel outil à l'instar de l'Aéroport fait lui aussi de belles vrilles.

Peu ou pas de supports de communication, donc une communication générale inexistante.

De toute évidence, une présidente qui n’est toujours pas à sa place et n'a pas su prendre ses repères :

  • Plus de Palmes de l'Accueil,
  • Plus de variétés en documentations,
  • Peu ou pas de représentations sur les salons,
  • Peu ou pas de compte rendu dans la Presse,
  • Peu ou pas de bilan de saison: ainsi « les comptoirs de l'ailleurs » un magnifique exemple de communication ratée, pourtant porté au pinacle, n'est pas renouvelé en 2004.

Dommage que ces « projetés en politique » ne comprennent toujours pas que Nîmes possède un seul vecteur économique réel : le Tourisme.

Allez, un bon geste : démissionnez ! En bloc !

LE P.V D’OR :

Le P.V. d'or est accordé pour l'année 2002 à Richard Tibérino qui tient ses promesses « la sécurité devait être une priorité dans l'action municipale ».

Les résultats de cet actif élu sont là :

  • 64.321 timbres amendes,
  • 2.407 mises en fourrière,
  • 511 P.V. pour excès de vitesse et accessoirement 208 opérations de contrôle routier
  • 124 véhicules volés-retrouvés
  • 199 interpellations de délinquants
  • 26 bébêtes capturées
  • et 1801 rapports

Un seul chiffre manque: le chiffre d'affaire de cet impôt indirect reversé à la Mairie.

Bravo ! Richard coeur de P.V.

Catherine BERNIER- BOISSARD à Daniel Jean VALADE

Emploi public : « Si vous étiez élu au Conseil Général, auriez-vous la même politique pour le personnel qu'à la Mairie : liquidation des emplois-jeunes, licenciement des précaires, diminution de la masse salariale des titulaires, recrutement massif de cadres contractuels, moindre qualité du service public... »

NDLR à Catherine Bernier-Boissard : « Il faut bien que D.J .V économise sur la masse salariale afin de pouvoir rétrocéder les équivalences en subventions à des associations amies ! » On ne prête qu'aux riches !

«La politique régionale doit aider les régions les plus défavorisées, mais elle doit aussi être au service de la croissance et de la compétitivité et donc, en soutien de projets structurants dans toutes les régions d'Europe. Y compris dans les pays riches. »

Simon SUTOUR

Sénateur du Gard

2004 - 2018 © Christian Lacour