aller au menu

Lettre à Jacques Chirac

(01/09/2006)

Nîmes le 30 mai 2005


 


M. Jacques CHIRAC


Président de la République


 


Monsieur le Président, Le scrutin du 29 mai 2005 a fait apparaître un profond désaveu de votre politique, une politique qui ne nous a jamais convaincu, car nous la France d'en bas, la France du terrain, la France de l'économie et des petits emplois, nous avons perçu depuis longtemps la dégradation de l'économie et du social de notre pays. L'Europe est aussi un de ces facteurs aggravants.


Le nivellement économique que vous avez voulu, une politique ultra‑libérale inhumaine, l'ensemble de ces éléments est bien d'autres encore, ont provoqué ce NON salutaire.


A l’instar du Général de Gaulle et dans la ligne pour laquelle il avait opté en son temps, vous vous devriez de méditer sur l'opportunité de votre démission.


Non point pour ravir des opposants, qui finalement fonctionnent de la même manière que vous, mais uniquement par dignité et par respect pour les électeurs; vous qui avez été choisi par ceux qui précisément aujourd'hui vous reprochent d'avoir contribué avec une équipe inopérante au chaos économique et social dans lesquels nous nous trouvons.


 


Respectueusement vôtre.

2004 - 2018 © Christian Lacour