aller au menu

La Septimanie de Frêche irrite les Régionalistes

Les membres de Pais Nostre ont fait leur rentrée samedi soir, à Narbonne. A l'ordre du jour de ces retrouvailles : l'avenir des services publics, la crise viticole et... la Septimanie de Georges Frêche. L'idée du président de la Région de débaptiser le Languedoc‑Roussillon et de changer de logo irrite, visiblement, les Régionalistes. « C'est du mauvais marketing qui coûte très chers aux contribuables et qui n'évoque rien pour le grand public », insistent‑ils.

Pais Nostre entend bien défendre l'appellation de Languedoc‑Roussillon, « inscrit dans l'histoire la culture de ce pays depuis plusieurs siècles ». Pour les Régionalistes la démarche de Georges Frêche a été décidée « sans aucune consultation de la population. La plus élémentaire pratique démocratique aurait consisté à engager un débat au préalable ».

Quant au nouveau logo de la Région, ils jugent « qu'il n'évoque aucune mémoire historique et exclut les emblèmes de la croix du Languedoc et des quatre barres sang et or de la Catalogne ». Les Régionalistes ont donc décidé de lancer une pétition régionale afin de demander « le retrait du mot Septimanie de tous les documents officiels et publicitaires, ainsi que l'organisation d'un référendum pour connaître l'avis de la population »...

Autre initiative : une réunion publique sur le sujet, organisée à Narbonne le 29 septembre prochain. Ce jour‑là, Christian Lacour, président des Régionalistes, entouré de Jaume Roure (maire‑adjoint de Perpignan) et Christian Blanc (maire des Angles et conseil général des Pyrénées‑Orientales) animeront les débats.en cours de rédaction. Merci pour votre compréhension.

Midi-Libre 5 septembre 2005

2004 - 2018 © Christian Lacour