aller au menu

Historique du P.N.O.

http://www.membres.lycos.fr/adralhar/

1959 : création par François Fontan à Nice du Parti Nationaliste Occitan. Ce dernier s'engage en faveur de l'indépendance de l'Algérie et soutient en conséquence la politique algérienne du Général De Gaulle.

1961 : première publication de Ethnisme, vers un nationalisme humaniste de François Fontan.

1962 : François Fontan et Jacques Ressaire sont emprisonnés pour aide au F.L.N algérien et propagande nationaliste occitane.

1964 : Fontan s'exile dans les vallées occitanes d'Italie à Fraisse dans la Val Varacha.

1968 : création par François Fontan du M.A.O Movimento Autonomista Occitano.

1969 : première parution de La nation occitane, ses frontières, ses régions.

1970 : publication de Orientation politique du nationalisme occitan.

1971 : parution du premier numéro de Lo Lugarn, circulaire du PNO avec une introduction à la langue unifiée.

1972 : publication de Nationalisme révolutionnaire, religion marxiste et voie scientifique du progrès.

Mars 1973 : soutien du PNO à l'Union de la gauche aux élections législatives.

1974 : A l'élection présidentielle soutien du P.N.O à la candidature du fédéraliste européen Guy Héraud. Création du mouvement : Volèm viure al país suite à la candidature avortée de Robert Lafont à la présidence de la république. La direction du P.N.O invite ses adhérents à entrer dans cette organisation.

Mai 1976 : Lo Lugarn reparaît après une interruption due à des problèmes internes. Publication, la même année de Nationalisme, fédéralisme, internationalisme.

Été 1977 : prise de position clairement anti-européiste dans le numéro 9 bis du Lugarn.

Février 1978 : nouveau soutien à l'union de la gauche aux législatives.

Été 1979 : dénonciation de l'Europe germano yankee dans l'éditorial de Lo Lugarn.

Décembre 1979 : décès prématuré de François Fontan à l'âge de 50 ans, Jaume Ressaire devient président du PNO.

Automne 1980 : dans l'éditorial de Lo Lugarn n° 13 Jean-Louis Veyrac précise que le P.N.O refuse l'utilisation de la violence en Occitanie. Publication à titre posthume du texte clé de Fontan sur la nation hébreue qui explique et justifie pour des raisons ethnistes la position pro sioniste du PNO et son rejet du pseudo nationalisme palestinien, avatar local de l'impérialisme arabe.

1981 : le PNO se réjouit de l'élection de François Mitterrand qu'il avait appelé de ses voeux.

1983 : dénonciation du plan de rigueur de Jacques Delors, ministre de l'économie et des finances. Le gouvernement socialiste est accusé de tourner le dos à l'indépendance nationale.

Été 1983 :  Suite à la rencontre du Docteur Asher Stern à Expo langues à Paris, pour la première fois un militant du PNO, Gèli Grande, se voit octroyer une bourse et effectue un voyage d'études en Israël.Élections européennes de 1984 : dans le cadre d'un front anti-marché commun le PNO participe à une campagne d'affichage en faveur de l'abstention.

Été 1985 : Lo Lugarn n° 23 le PNO privilégie la voie électorale et abandonne la langue unifiée et la graphie phonématique, dite « démocratique » de l'occitan.

1986 : Jean-Pierre Hilaire devient rédacteur en chef de Lo Lugarn.

Été 1986, publication dans Lo Lugarn n° 24 du texte de Fontan, écrit en 1965 Mythes et réalités de l'Intégration européenne qui théorise l'anti européisme du P.N.O à l'époque.

1987 : création du Partit Occitan, suite logique de l'évolution du mouvement V.V.A.P.

1989 : sous l'impulsion d'un militant du PNO création du Syndicat Occitan de l'Education.

1991 : Parution en supplément au Lugarn d'une brochure  Hommage à François Fontan et de Lo Lugarn, 20 ans d'ethnisme, sélection de textes de militants du P.N.O sur les questions éthniques.

1992 : le PNO appelle à voter non au traité de Maastricht.

1993 : dans Lo Lugarn n° 46, Jean-Louis Veyrac publie à titre personnel Israël en l'an 2000 dans lequel il se prononce pour les accords d'Oslo et la paix entre les Arabes et les Hébreux sur la base d'un compromis territorial.

1995 : Joan-Pèire Giraud du PNO est élu conseiller régional de la région PACA et nommé à la commission Economie et aménagement du territoire.

1997 : dans un tournant historique, le PNO adopte une position pragmatique sur la Construction européenne.

Été 1998 : publication dans Lo Lugarn n° 62 des nouveaux statuts du PNO et d'un nouveau programme, dit programme de Sète. Le PNO s'y prononce pour l'indépendance dans l'Europe et pour une politique progressiste.Parution de La clef, atlas collectif ethno linguistique, avec une préface et une conclusion de Ben Vautier, artiste niçois, ethniste, ami de Fontan.

1999 : commémoration au cimetière de Fraisse, où une plaque est dévoilée, du vingtième anniversaire de la mort de François Fontan. Première projection de Eialo solelh, vidéo sur la vie et l'oeuvre de Fontan.

Décembre 1999 : des militants du PNO rencontrent sur son invitation le président du Conseil Général de Lot-et-Garonne François-Poncet et ses collaborateurs.

2001 : dans l'éditorial de Lo Lugarn n° 76 le P.N.O condamne sans réserves les attentats terroristes du 11 septembre aux Etats Unis en soulignant que nous sommes tous concernés.

Printemps 2002 : échec du rapprochement entre les jeunes déçus du CROC et le PNO.

Septembre 2002 : ouverture d'un local du P.N.O à Bagnols sur Cèze.

Janvier 2003 : réédition de La Nation occitane, ses frontières, ses régions dans Lo Lugarn n° 81.

Février 2003 : adoption de huit critères comme condition d'adhésion au PNO.

2004 - 2018 © Christian Lacour