aller au menu

les régionalistes prennent la tribune

 

LE REVEIL DU MIDI

JOURNAL INDÉPENDANT HABILITÉ À PUBLIER LES ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES

No 1798 Vendredi 11 juin 2004 Semaine du 11 au 17 juin 2004

Les régionalistes prennent la tribune

Si les élections européennes ne passionnent pas les foules, loin s'en faut, elles génèrent par ailleurs un engouement plutôt fort de la part des petites structures plus ou moins politiques. Ainsi, à côté du parti Royaliste et autres souverainistes, on trouve des listes encore plus ancrées dans le terrain des régions.

Parmi elles et dans notre circonscription du grand sud ouest, "Les Régionalistes Occitans,Catalans et Basques" ont bien l'intention de faire entendre leurs voix. Et pour cause, avec l'imperturbable Christian Lacour Ollé en tête de liste, ce mouvement veut utiliser la tribune de la campagne pour "tracer son sillon" selon les termes de Christian Lacour.

Pas d'illusion donc quant aux résultats "peu importe que l'on fasse 1, 2 ou 3%" annonce, lucide, le chef de file des régionalistes. Mais fort d'un score somme toute honorable en matière de voix aux régionales dernières (13 000 voix) mais relativement peu représentatif en terme de pourcentage de suffrage exprimé (1,30 %), les régionalistes entendent rassembler autour d'eux tous ceux qui veulent une alternative aux politiciens professionnels ou autres affairistes, selon le point de vue du trublion. "On suit notre ligne pure et dure de nationalistes indépendants" sourit encore Lacour et ses amis.

Car la force (et peut être la surprise) du mouvement Régionaliste est d'avoir réuni autour de lui un grand nombre d'associations qui défendent la même envie de voir les grandes régions dotées de plus de pouvoirs. On retrouve ainsi sur la liste des représentants du Parti de la Nation Occitane, le Parti Régionaliste Occitan et Catalan, l'Unitat d'Oc, le Comité de Défense du Contribuable, le Parti indépendant des Réboussiers ou encore le Centre Radical Nîmois Régionaliste pour n'en citer que quelques uns. Autant de structures qui défendent l'identité des Nations historiques et culturelles. Pour le sud ouest, la liste défend le maintien d'une identité soutenue par une économie forte. Une économie qui devrait en partie être soutenue par "le flot d'euros" que l'Europe déverse selon Christian Lacour.

"Nous devons valoriser nos cultures quirestent le moteur et l'indice de véritables Nations" lance Jacques Ressaire du PNO (Parti de la Nation Occitane). Plus concrètement, le mouvement prône un allègement fiscal pour les entreprises artisanale: ainsi qu'une autonomie politique et économique accrue.

"Nous vouIons une libération économique pour les régions d'Europe et la dévolution de l'état central" défendent encore les Régionalistes.

Un voeu et un souhait dont on pourra juger l'écho au crépuscule du 13 juin. Car n'oublions pas que les élections européennes se déroulent sur un seul tour, ce dimanche 13 juin.

C.D.  

 
 
2004 - 2018 © Christian Lacour